Le projet Bâti C² a pour objectif de favoriser le développement économique des PMEs du secteur de l'écoconstruction par l'utilisation des circuits courts. Il s'inscrit bien dans l'axe 2 « Accroître la compétitivité transfrontalière des PME » et dans l'objectif programme 3 « Créer, valoriser et mutualiser conjointement des dispositifs de développement et d'accompagnement des PME à l'accès aux marchés » et a pour vocation de proposer un accompagnement aux entreprises du secteur de la construction et porteurs de projets de la zone transfrontalière.

Le développement des circuits courts représente une opportunité de renforcement de la compétitivité des PMEs de la zone en favorisant des stratégies de développement innovantes basées sur la diversification de leurs débouchés commerciaux et la maîtrise de leur cycle de production. L'accompagnement proposé, dans cet objectif, va permettre la création de valeur ajoutée et d'emplois. Mais ce développement ne se fait pas sans stratégie globale bien construite.

Aussi, les circuits courts mettent en mouvement des dynamiques locales (achat local plus avantageux, ils génèrent plus de revenus, de valeur ajoutée et d'emploi) et permettent ainsi une économie plus diversifiée sur une zone donnée. Cela ne signifie cependant pas pour autant qu'il faille se fermer à d'autres marchés. Les opérateurs travailleront avec les PMEs afin d'enraciner l'action sur le territoire pour pouvoir s'étendreensuite à plus large échelle

Pour ce faire, les opérateurs ont pour objectif de créer des outils communs transfrontaliers permettant d'analyser la situation de l'entreprise et par des critères d'analyse partagés, de la faire évoluer dans son environnement socio-économique (évolution du business modèle et analyse d'opportunités de diversification de produits et de marché et opérationnaliseront de nouvelle stratégie de développement en circuit court). Cette partie économique sera enrichie par l'accompagnement technique des PMEs dans l'amélioration de leurs produits ou services (processus de production, normes, validation technologiques,...).

Enfin, outre le développement de performances économiques et techniques, les opérateurs développeront les aspects de partenariat, faire-savoir et développement de réseaux qui sont également indispensables pour la bonne santé d'une PME, celle-ci ne peut se développer sans tenir compte de son environnement socio-économique. Ceci renforcera également l'adéquation entre l'offre et la demande du secteur. C'est ainsi que grâce à ce partenariat cohérent et complémentaire, les objectifs du projet sont clairement affichés : améliorer la compétitivité des PMEs au sens large au sein de la zone en mutualisant les outils, les méthodes, les actions, avec des résultats bien supérieurs à une offre non transfrontalière qui prendrait plus de temps et serait plus fastidieuse dans la recherche de partenariat pour les acteurs économiques de la zone.

En conclusion, il s'agit de prendre le recul nécessaire pour faire évoluer tous les acteurs de la zone en faisant des circuits courts une opportunité économique non négligeable que ce soit pour le producteur (sécurisation de son modèle économique), l'utilisateur (prix ajusté au coût réel) et le territoire défini (création d'emplois locaux)